Commune mixte de Haute-Sorne

La vocation industrielle de Bassecourt

 
L'avènement du chemin de fer en 1876 et l'industrie horlogère ont contribué à l'essor du village : de 700 à 800 habitants entre 1815 et 1870, la population dépasse le millier en 1900; elle connaît une brusque poussée entre 1940 et 1970, passant de 1374 à 2986 habitants.
 
Troisième commune du canton du Jura, sa population active se situe dans le secteur tertiaire (54%), secondaire (43%) et primaire (3%) selon des données datant de 1990.
 
Une conjoncture extrêmement favorable, alliée à un dynamisme remarquable des industriels de la place, vont permettre un développement de l'économie locale, en particulier du secteur de la boîte de montre. Vers la fin des années soixante, Ervin Piquerez SA comptera plus de 600 ouvriers et employés, avec une capacité de production de 10'000 boîtes de montres par jour. Il n'est pas vain de rappeler que les premiers hommes à marcher sur la lune portaient des montres avec des boîtes Piquerez. Pour sa part, Georges Ruedin SA inventa la boîte de montre inrayable, toujours attractive de nos jours. Les récessions économiques des années septante et quatre-vingt ont fortement ébranlé l'industrie locale horlogère. Heureusement, de nouveaux industriels amènent des activités innovatrices et de diversification. Il s'agit notamment de l'entreprise Willemin, active dans la conception et la fabrication de machines-outils ainsi que de l'entreprise Schaller, spécialisée dans la production de valves destinées aux bouteilles de spray. Quelques entreprises locales n'échappent cependant pas au phénomène de la globalisation de l'économie. Ainsi, Georges Ruedin SA est repris par le groupe horloger suisse SMH qui procédera à un agrandissement important de son entreprise et doublera ainsi à moyen terme sa capacité de production de boîtes de montres sur le site de Bassecourt.

Depuis 1998, la localité est reliée à la Transjurane, grâce à la jonction autoroutière prévue à l'est du village. La zone d'activités économiques, dénommée Espace industriel, se trouve aux abords de l'autoroute et offre plus de 50'000m2 équipés et immédiatement disponibles. Avec ses nouvelles infrastructures, ses compétences industrielles et son potentiel de croissance, Bassecourt est à même d'assurer à l'avenir son rôle de pôle de développement pour toute la Haute-Sorne.