Commune mixte de Haute-Sorne

Information à la population - Tour à hirondelles Bassecourt

        

Sauvegarde de la colonie d’hirondelles de fenêtre et de martinets noirs de l’école primaire de Bassecourt

 
Les avant-toits de l’école primaire de Bassecourt abritent une colonie d’hirondelles de fenêtre et de martinets noirs qui occupent respectivement 100 nids et 50 nichoirs posés et entretenus depuis 30 ans, par le GPNG, sous l’expertise d’Alain Georgy. Cependant, cette colonie d’importance nationale doit déménager.
 
Les martinets et hirondelles doivent être relogés
En effet, dans le cadre de l’amélioration énergétique des bâtiments, qui seront réalisés en juillet-août, une épaisse couche d’isolation périphérique sera posée. Du coup, les avant-toits en seront réduits d’autant et n’offriront plus l’espace nécessaire au maintien des nichoirs. La structure de l’isolation ne permettra plus non plus d’y appuyer une échelle pour effectuer le nettoyage régulier des nids. On comprend bien que la délocalisation de la colonie s’avère inévitable. Elle doit avoir lieu avant le retour des migrateurs, dans un rayon proche, pour éviter un maximum de perturbations.
 
Le devoir d’agir
Le conseil communal a compris l’enjeu de la sauvegarde de cette colonie et voit d’un bon oeil sa revalorisation. Un crédit a d’ailleurs été inscrit au budget des travaux de rénovation de l’école. D’entente avec la commission Environnement, le conseil communal a mandaté le GPNG pour fournir des solutions adéquates.
 
Des solutions adaptées à chaque espèce
Avec l’accord de l’Office du Patrimoine, une cinquantaine de nouveaux nichoirs à martinets ont pris place sous les avant-toits du bâtiment de l’ancienne administration communale.
Les hirondelles, quant à elles, sont relogées dans une tour reproduisant exactement les caractéristiques des abris qu’elles affectionnent traditionnellement. Il en existe déjà une à Glovelier et une autre à Courfaivre qui ont rencontré un succès immédiat. Il apparaît clairement que la tour à hirondelles est une solution durable puisqu’elle présente un compromis accepté de part et d’autre. L’emplacement de la tour de Bassecourt a été décidé en concertation avec la direction de l’école primaire. Érigée en ce début avril au bord de la Sorne, la tour de Bassecourt surplombe désormais de ses 6 mètres la cour arrière de l’école primaire. C’est un genre d’immeuble qui pourrait accueillir jusqu’à 240 nids à hirondelles de fenêtres. Ce printemps, 120 nids y ont été installés, ce qui permet déjà de redynamiser la population existante et d’étudier l’impact de cette nouvelle disposition.
 
Information au public
Il était important aussi, pour tous les partenaires, de fournir des explications au public et plus particulièrement aux enfants. Même si le proverbe « L’hirondelle ne fait pas le printemps » est toujours bien connu, il n’est pas sûr que tout un chacun sois capable de reconnaître les différentes espèces d’hirondelles et d’identifier, parmi elles, le martinet noir. Ce sera l’un des buts du panneau didactique qui sera posé dans les abords de la tour. Le GPNG a d’ailleurs obtenu la participation financière et logistique de la Station ornithologique de Sempach pour la réalisation de ce panneau.
 
Recherche de fonds en cours
D’autres institutions, telles qu’ASPO/Birdlife Suisse ont déjà confirmé leur soutien financier au projet. Le WWF et Pro Natura Jura étudient encore le dossier tout comme la délégation jurassienne de la Loterie Romande et l’Office de l’Environnement.
L’intérêt d’obtenir le soutien de diverses institutions oeuvrant dans le domaine de la protection de la nature et plus particulièrement dans celui de l’étude des oiseaux montrerait l’importance accordée à la mise en oeuvre de solutions qui tiennent compte des exigences de l’habitat urbain moderne mais qui favorisent également le maintien de la biodiversité dans les centres bâtis. C’est un pari sur l’avenir que le GPNG est fier de relever avec l’appui des autorités communales.
 
Glovelier, avril 2017
 
Groupement pour la protection
de la nature - Glovelier

         

Construite entièrement en bois de la région entre l’école et la Sorne, la tour à hirondelles s’intègre parfaitement sur le site de l’école primaire.

Tour à hirondelles