Commune mixte de Haute-Sorne

Résumé de la présentation sur le projet de géothermie dans la Haute-Sorne

Geo-Energie Suisse SA étudie la possibilité de développer un projet de géothermie profonde pour la production d’électricité et de chaleur sur trois à cinq sites de Suisse. L’un de ceux retenus pour la réalisation d’une centrale géothermique pilote se situe dans la commune de Haute-Sorne. Il a recueilli le soutien des autorités communales et cantonales et s’inscrit dans la politique énergétique de la Confédération.

De nombreux atouts :

• Infrastructures (accès, raccordements aux réseaux, etc.)
• Géologie appropriée à la technique envisagée
• Faible sismicité naturelle
• Zone disposant de terrain de dimension suffisante
• Potentiel de consommation de chaleur avéré. Possibilité de valoriser la chaleur dans réseau de chauffage à distance à réaliser ultérieurement par la commune ou une entreprise tierce.
 
Une énergie inépuisable
La géothermie est une énergie renouvelable quasiment inépuisable. C’est également la seule qui permette de produire de l’électricité en ruban et donc de couvrir nos besoins électriques en tout temps, indépendamment des conditions météorologiques.
 
De l’électricité et du chauffage
Estimée entre 80 et 100 millions de francs, l’installation prévue en Haute-Sorne aura une puissance de 3 à 5 MW électriques et produira 30 GWh, ce qui correspond à la consommation de 6000 ménages. La chaleur résiduelle, d'une puissance thermique de 20 à 30 MW, pourrait être valorisée dans un futur réseau de chauffage à distance. Un tel équipement, déjà envisagé, devra être réalisé par une entreprise spécialisée dans ce domaine. La solde de la chaleur pourra également chauffer serres, piscicultures, voire une piscine.

Technique
Ce projet sera réalisé grâce à la technologie dite EGS – Enhanced Geothermal Systems ou systèmes géothermiques stimulés. Il s’agira de rendre perméables à l’eau les fissures naturellement présentes dans la roche à quelque 4500 m sous terre, en y injectant de l’eau sous pression. On parle de «stimulation» du réservoir géothermique.
 

Centrale géothermique Zoom sur « Centrale géothermique » (touche ESC pour fermer)
Schéma d’une centrale géothermique pour la production d’électricité et de chaleur

Comme pour les quatre autres sites à l’étude, le projet de géothermie profonde de Haute-Sorne repose sur une nouvelle technologie dite «multi-fractures». A l’opposé de la méthode utilisée pour le projet Deep Heat Mining de Bâle, stoppé en 2006 à la suite de secousses sismiques et durant lequel la stimulation d’un grand volume du sous-sol avait été tentée en une seule étape, la nouvelle méthode «multi-fractures» prévoit la stimulation séquentielles de nombreuses portions du sous-sol le long de forages horizontaux. Cette manière de faire réduit fortement le risque sismique et améliore le rendement énergétique.

Réservoir Zoom sur « Réservoir » (touche ESC pour fermer)
Représentation schématique du réservoir stimulé durant le projet Deep Heat Mining de Bâle (à gauche) et du nouveau concept de stimulation séquentiel

Etude d’impact
Le permis de construire exigera la réalisation d’une étude d’impact sur l’environnement. Les investigations se concentreront notamment sur les aspects liés à la sismicité, à la protection des eaux souterraines et au bruit d’exploitation afin de préserver la population et l’environnement.
 
Groupe d’accompagnement
Un groupe d’accompagnement permettra d’intégrer les préoccupations de la population et des autorités dans toutes les étapes d’élaboration du projet. Toutes les démarches qui mèneront à la réalisation de la centrale géothermique pilote de Haute-Sorne feront l’objet d’un suivi attentif des autorités communales et cantonales, et ceci dès les premières phases d’élaboration du projet. Ces autorités feront partie du groupe qui comprendra également les représentants des associations de défense de l’environnement et du patrimoine.
 
 
Calendrier prévisible  
Printemps 2013 Début des procédures d'autorisation
Fin 2013 - début 2014 Dépot du dossier pour l'obtention du permis de construire
Mi-2014 Mise à l'enquête publique
2016 - 2017 Phase de réalisation des forages
2018 - 2019 Construction de la centrale
2019 - 2020 Mise en service de la centrale